L'énigme Michelson Agrandir

L'énigme Michelson

de Gilbert Labadie

Et si Einstein s'était trompé !

Plus de détails

Areo-4075

Attention : dernières pièces disponibles !

20,00 €

Ajouter à ma liste

C’était une énigme, cela ne l’est plus.

Grace à un appareil très précis de sa fabrication, Michelson avait espéré retrouver la valeur 30 km/sec de la Terre autour du Soleil. Médusé il trouva zéro et au lieu de taire ce qu’il croyait être un échec, il le divulgua. Il avait cru pouvoir mesurer une vitesse de propagation de l’onde lumineuse augmentée de celle de déplacement massique de la Terre. Or ce sont deux grandeurs physiques d’essence différente que l’on ne peut ajouter l’une à l’autre. Sans dérision l’adage paysan l’explique mieux qui professe : on n’additionne pas des choux et des carottes.

Michelson, un inconnu. Que nous importe de réhabiliter son expérience réussie ? Or son hypothèse de base, contraire à la loi naturelle, a été le départ d’une grande aventure, elle très célèbre : la Relativité. On pourrait aussi oublier celle-ci. Mais d’une part elle a été adoptée par des notoriétés scientifiques, d’autre part elle a agacé des profanes par ses conclusions étranges.

Accessoirement le livre expose sa teneur parce qu’il faut bien fournir les pièces à conviction : il n’est pas nécessaire de les lire, on peut les sauter, de quoi rassurer ceux qui se déclarent ignares en mathématiques, alors que le niveau nécessaire est celui d’un élève médiocre de l’enseignement secondaire.

Passons à l’intérêt réel.

L’explication aisée a été dédaignée et barrée dans le silence par des instances supérieures peu enclines à se déjuger d’une présentation qu’elles ont enseignée malgré ses bases incertaines. Même une notoriété telle Maurice Allais, qui avait condamné la Relativité dans une autre approche, a été barré par des procédés que la déontologie et le respect d’autrui condamnent.

Le livre (demandé) se devait de le rapporter, mais aussi comme tout ouvrage divertir un lecteur appliqué par des références à sa culture, littéraire, historique, esthétique, où les citations lui rappellent avec humour ses bons souvenirs, sans négliger d’y insérer de nouveaux par des dessins, caricatures, bons mots de célébrités dont bien sûr Einstein, jusqu’à une histoire de Marius et Olive. Le résultat escompté ? Abandon par le lecteur avisé de tout conformisme en matière de pensée et jugement personnel, et, petite prime pour le déclaré nul en maths, prise de conscience que les phénomènes physiques sont perceptibles sans elles, ne se pliant à certains artifices trop librement exploités.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

L'énigme Michelson

L'énigme Michelson

de Gilbert Labadie

Et si Einstein s'était trompé !

Donner votre avis

Produits liés